La pression intraoculaire et le glaucome

Dans la seconde moitié de la vie, le risque d’une pression trop élevée à l’intérieur de l’œil augmente considérablement. Cela peut entraîner des maladies oculaires insidieuses, tel que l’endommagement du nerf optique, connu sous le terme technique de glaucome. L’élévation de la pression intraoculaire peut être l’indice précoce d’un glaucome. Pour préserver la santé de l’œil à long terme, le plus simple est de faire mesurer la pression oculaire. En prenant les bonnes mesures à temps, il est possible de limiter le risque de futurs troubles importants.

L’humeur aqueuse rince le cristallin, l’iris et la cornée et fournit à l’œil des substances nutritives essentielles. Elle se renouvelle constamment. Vers l’âge de 40 ans, l’équilibre entre la production et l’écoulement de l’humeur aqueuse est entravé par différents facteurs. Conséquence: la tension à l’intérieur de l’œil augmente et finit par endommager le nerf optique. La progression est insidieuse: dans la plupart des cas, le mal passe inaperçu et n’est dépisté que lorsque le champ de vision se rétrécit et que l’acuité visuelle diminue. Cette détérioration est irréversible.

Notre examen indolore de la pression intraoculaire fournit des résultats rapides et précis. Un jet d’air pressurisé est dirigé sur l’œil et mesure la pression en moins d’une milliseconde, sans contact. Bien entendu, cette mesure est complétée par d’autres examens préventifs approfondis. Si nous soupçonnons des déviances par rapport à la norme en fonction de l’âge, nous recommandons à nos patients de consulter un médecin spécialiste.