La myopie: le fléau de la génération Z

Le nombre de myopes ne cesse d’augmenter dans notre société numérisée. Les enfants et les adolescents sont particulièrement touchés. En Suisse, un enfant sur trois dépend de lunettes ou de lentilles de contact pendant sa scolarité. Pourquoi ce trouble de la vision fait-il autant de ravages parmi les jeunes, ces dernières années? Des recherches révèlent que les efforts visuels liés à une éducation de plus en plus exigeante ne sont qu’en partie responsables de ce problème. L’utilisation ininterrompue d’appareils numériques tels que les smartphones et les tablettes est bien plus grave. En Asie, par exemple, où le téléphone mobile est sans cesse logé au creux de la main, le taux de myopie est supérieur à 50%. Le fait de voir à courte distance pendant des périodes prolongées provoque des déformations du système visuel. L’œil a besoin de variété afin que les nerfs optiques se reposent. Alterner la vue à distance et la vue de proximité est un processus naturel et indispensable. Si nous fixons en permanence nos yeux sur ce qui est près, le globe oculaire s’allonge de manière disproportionnée. La vision naturelle est perturbée; les objets éloignés ne sont perçus que de manière floue.

Un dépistage précoce de ce mauvais comportement optique chez les jeunes augmente les chances de ralentir la myopie, voire de la stopper. C’est pourquoi il importe de tester l’acuité visuelle des enfants et des adolescents le plus tôt possible. La progression de la myopie peut être freinée de plusieurs façons: avec des lunettes aux verres ultra performants, par exemple, ou avec des lentilles de contact spéciales. Nos experts vous révéleront tout sur le dépistage précoce, sur les possibilités de correction et sur la prévention. Il vous suffit de prendre rendez-vous chez nous pour une consultation avec votre enfant ou adolescent.