La cataracte:
une maladie oculaire fréquente en Suisse aussi

La cataracte est une pathologie de l’œil. Elle est provoquée par une opacification du cristallin. Cette maladie évolue longtemps sans que l’on sans rende compte. Elle entraîne une nette détérioration de l’acuité visuelle. La cataracte est une maladie fréquente en Suisse également. Chaque année, entre 60 000 et 70 000 personnes subissent une opération de la cataracte. Bon à savoir: c’est l’une des interventions chirurgicales les plus sûres. Pour garantir un traitement optimal de la cataracte, les ophtalmologues et les optométristes recommandent un examen de dépistage régulier à partir de 40 ans environ.

La cataracte est une opacification du cristallin due au métabolisme. Les personnes ont l’impression d’avoir un voile sur l’œil. À un stade avancé, on voit une coloration grise derrière la pupille. Les personnes affectées perçoivent leur environnement comme au travers d’un brouillard. Au début, on ne remarque rien; les symptômes sont très faibles. Au fil du temps, la perception devient mate, distordue ou comme voilée. On décrit souvent la cataracte comme un brouillard qui s’épaissirait de plus en plus. La sensation d’éblouissement est typique, par exemple quand on conduit de nuit. Certaines personnes sont positivement surprises de ne plus devoir utiliser leurs lunettes de lecture. Or, cette amélioration apparente est due à la diffusion de la lumière provoquée par l’opacité du cristallin. La baisse de l’acuité visuelle évolue sans que l’on s’en rende compte. C’est ce qui rend cette maladie si sournoise. On recommande donc un examen régulier du cristallin à partir de 40 ans. Nos optométristes possèdent les connaissances et les infrastructures nécessaires pour examiner de manière précise la performance et la vitalité de vos yeux. Les maladies telles que la cataracte, le glaucome ou la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) peuvent être identifiées à un stade précoce. Si un changement pathologique est relevé lors d’un examen de dépistage, les patients sont envoyés chez des médecins spécialistes.