GLAUCOME: le dépistage évite de mauvaises surprises

Cette maladie oculaire est particulièrement dangereuse, car elle évolue de manière insidieuse. Les personnes qui souffrent d’un glaucome ne ressentent pas de troubles pendant une longue période, même quand le nerf optique est déjà endommagé. Or, le glaucome peut apparaître dès la quarantaine. Nous recommandons donc de faire examiner régulièrement la pression interne de l’œil à partir de quarante ans.

Jusqu’à 2% de nos concitoyens sont concernés par le glaucome. Cette pathologie sournoise reste l’une des causes de cécité les plus fréquentes sous nos latitudes. Une surpression intraoculaire est l’un des principaux facteurs de risque. Mais ce n’est pas un signe indéniable. En effet, une pression intraoculaire normale ne permet pas d’exclure un glaucome. Presque 40% des personnes touchées n’ont pas une pression de l’œil supérieure à la moyenne. Mais elles connaissent d’autres facteurs physiques tels que le diabète, des dysfonctionnements thyroïdiens ou des troubles de la circulation sanguine.